Chantal qui me fait baver avec ses pâtisseries tous les dimanches soirs me somme maintenant de me creuser les méninges. C'est fait, mais pas sans mal, ni non plus sans quelques réticences (on me dit "secrète"). Je ne recopie pas le speetch avant, parce que, pour maintenant, vous le connaissez toutes par coeur. Quant à continuer la chaîne, j'ai bien quelqu'un en tête, une p'tite nouvelle qui ne semble pas connue de vous. Mais il va falloir que vous m'appreniez à faire des rétroliens parce que j'y arrive pas. D'accord ?

1 - Il n'y a quasiment rien à faire pour que je me couche à une heure raisonnable (y compris quand je fais partie de la catégorie de la France qui se lève tôt).

2 - J'ai parfois le sentiment d'être un buvard. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai banni la télé. N'empêche que je suis abonnée à Télérama (sûrement ce que les sociologues appellent de la "bonne volonté culturelle").

3 - A propos de sociologue, j'essaye de ne pas perdre de vue la phrase de Pierre Bourdieu, pour qui "l'école serait la voie royale de la démocratisation de la culture, si elle ne consacrait pas, en les ignorant, les inégalités initiales devant la culture et si elle n'allait souvent -par exemple en reprochant à un travail scolaire d'être trop "scolaire"- jusqu'à dévaloriser la culture qu'elle transmet au profit d'une culture héritée qui ne porte pas la marque roturière de l'effort et a, de ce fait, toutes les apparences de la facilité et de la grâce".

4 - Je suis d'accord avec Christian Bobin, "ce qui est blessé en nous demande asile aux plus petites choses de la terre et le trouve" (La Présence pure, Le Temps qu'il fait, 1999). Je rencontre parfois des gens qui, je le vois bien, savent demander asile aux plus petites chose de la terre (cf. le blog de Mireille, Torsades).

5 - Je me demande, avec de plus en plus un sentiment d'urgence, quand je vais me sentir à la hauteur pour faire un enfant, puis un deuxième et, enfin, un dernier. Dans l'idéal.

6 - Je suis une besogneuse. Il me faut toujours deux fois plus de temps que n'importe qui pour arriver à mes fins.

7 - Je rêve d'avoir le savoir et l'allant de certaines d'entre vous, pour qui se lancer dans le décryptage d'un patron en anglais, c'est un peu comme la moindre des choses.